Promenade de la Senne

plan de la promenade de la Senne

 

 

La Senne, une rivière bien tranquille… 

La Senne prend sa source près de Naast dans la province du Hainaut à une altitude de 123 m.  Elle passe par Soignies, Steenkerque, Rebecq, Quenast, Tubize, Hal, Ruisbroek, elle traverse Bruxelles, passe à Vilvorde et à Malines et se jette dans la Dyle pour rejoindre la Mer du Nord via le Rupel et l’Escaut.  Sa course est longue de plus ou moins 70 km et sillonne au travers des 3 Régions.  

Jusqu’au XIXe siècle, la Senne était une rivière riche en poissons et plantes diverses.  L’expansion de l’industrialisation et la pollution en ont fait une rivière à la réputation plus que douteuse, car tant les entreprises que des habitations avoisinantes y rejetèrent leurs eaux usées.  L’exploitation industrielle de la rivière évolua beaucoup plus rapidement que l’implantation des stations d’épuration. 

 A l’aube du XXIe siècle, les mentalités commencent à changer.  Les Pouvoirs publics se rendent compte des dégâts causés et investissent pour tenter de rendre à la rivière et à sa vallée ses charmes d’antan. 

 A Tubize, les aménagements réalisés ont permis, d’une part de limiter la montée des crues lors de fortes pluies et, d’autre part, d’améliorer sensiblement la qualité de l’eau par la construction de collecteurs d’eaux usées et l’implantation de stations d’épuration.  

Une des raisons pour lesquelles le Contrat de Rivière pour la Senne vit le jour est due au fait que, en 2002, le gouvernement fédéral a reconnu sur tout le territoire de la Belgique 6 inondations comme calamités naturelles.  Sur ces 6 inondations, 5 ont touché les communes du bassin de la Senne.  Après cette prise de conscience, tous les acteurs (représentants des mondes politique, administratif, enseignant, socio-économique, associatif, scientifique ainsi que les usagers d’un même cours d’eau) du bassin hydrographique de la Senne se sont rassemblés et ont créé un programme d’actions pour restaurer, protéger et valoriser les ressources en eau du bassin.  C’est ainsi qu’en 2003, en présence du Ministre compétent et du Prince Laurent, la charte du Contrat de Rivière de la Senne fut signée par les différents partenaires concernés.  

Depuis le mois de mars 2005, une personne a été engagée en vue de coordonner quotidiennement les actions prévues dans le Contrat de Rivière.  Le travail consiste, dans un premier temps, à établir un état des lieux de tout le Bassin de la Senne afin de répertorier les endroits qui posent problème.  Pour ce faire, un appel aux bénévoles est lancé dans chacune des communes concernées par le Contrat.  D’autre part, l’ensemble des partenaires ont créé trois groupes de travail, les groupes « eau », « aménagement du territoire », « sensibilisation à l’environnement ».  Ponctuellement, en vue de sensibiliser les citoyens à cette problématique, des actions concrètes sur le terrain sont menées : restauration des berges, nettoyage des ruisseaux, mesure de la qualité de l’eau….  Le travail est loin d’être terminé … mais le train est en marche.  

 Pour participer à ce projet, prière de prendre contact avec la Cellule de Coordination, au n°1 de la Place Josse Goffin à 1480 Clabecq – tél. : 02.355.02.15. 

 

ITINERAIRE 

Départ/retour : Eglise de Tubize, Grand’Place 

1 heure 45 arrêts non compris – 7,2 km 

Parkings, cafés, restaurants, boulangeries, magasins à proximité 

Après avoir admiré la Maison communale, nous quittons la Grand’Place en empruntant, face à l’entrée principale de l’église Sainte-Gertrude, l’avenue de Scandiano, du nom d’une commune italienne fusionnée avec Tubize depuis 1975. 

 0,1 km / 0,1 km 

 Au carrefour suivant, nous continuons tout droit par la même avenue.  Après être passé sur le pont de la Senne, nous cheminons tout droit jusqu’au carrefour où nous tournons à gauche dans la rue Neuve Cour.  A quelque distance sur la droite, on aperçoit l’actuelle chapelle Notre-Dame de Stierbecq, fréquentée depuis le Moyen Age.  

0,5 km / 0,6 km  

Nous ignorons à droite la rue Beau Séjour et, juste après l’école maternelle, à la hauteur de la rue des Rossignols, nous suivons à gauche un sentier qui passe derrière les maisons pour aboutir, plus loin, dans la rue des Blés d’Or.  Nous continuons tout droit et, après un coude à gauche puis à droite, nous arrivons dans l’avenue Salvator Allende où nous pouvons admirer, sur notre gauche, la ferme de la Neuvecour. 

0,6 km / 1,2 km 

 Arrivés à un T, nous tournons à droite et nous prenons de suite à gauche en laissant le gros marronnier sur notre droite.  Nous sommes dans le chemin Vert. 

0,3 km / 1,5 km 

 Au carrefour suivant, nous passons tout droit  et poursuivons sur le chemin Vert.  Nous passons au-dessus du Ry de Froye (appelé le Laubecq à Saintes) et nous arrivons à un carrefour. 

1,0 km / 2,5 km 

 Attention, en prenant à droite le Chemin des 42 Bonniers nous effectuons directement la liaison avec la promenade n.  Notre itinéraire, lui, continue tout droit.  Un peu plus loin, nous tournons à gauche dans un chemin en terre, le chemin du Sparou. 

0,5 km / 3,1 km 

 Sur notre droite, nous apercevons furtivement, dans les arbres, le château du Chenois.  Ce chemin de terre nous conduit, après un coude à gauche, au hameau de Ripain. 

0,8 km / 3,9 km 

 Notre itinéraire ignore une rue arrivant de droite, qui permet la liaison avec la promenade 3, et nous poursuivons notre marche tout droit par la rue du Moulin.  Nous ignorons aussi un chemin partant vers la gauche à l’entrée duquel se situait les carrières de Ripain.  Nous poursuivons notre route en laissant une chapelle à notre gauche.  Nous passons devant l’ancien Moulin de Ripain. 

0,3 km / 4,2 km 

 Et nous poursuivons notre route.  Après un coude à gauche, nous arrivons à un T où nous tournons à droite dans le chemin de Froye. 

0,2 km / 4,4 km 

 Sur notre gauche, jetons un coup d’œil et admirons la Ferme Del Val ou ferme des Pauvres. 

0,1 km / 4,5 km 

 Au bout de ce chemin, nous partons vers la gauche pour passer un tourniquet et une passerelle au-dessus du Ri de Froye.  Après la passerelle, nous prenons, sur notre droite, le passage entre les haies.  Nous arrivons à la rue du Pont des Pierres. 

0,4 km / 4,9 km 

 Nous ignorons la rue de la Maraude arrivant à notre gauche et nous continuons tout droit pour rejoindre la rue du Try. 

0,3 km / 5,2 km 

 Nous tournons à droite dans la rue du Try.  Sur notre droite, nous pouvons voir la ferme de la Vieillecour.  Nous arrivons à un rond-point où nous tournons à droite afin de passer sur le pont d’Ophain au-dessus de la Senne.  De suite après ce pont, nous tournons à gauche pour suivre le sentier de la Senne qui longe la rivière.  Il nous conduit à proximité de l’Arsenal des Pompiers, bâtiment achevé en 1977 sur le terrain qu’occupait l’abattoir communal. 

0,8 km / 6,0 km 

 Nous laissons cet édifice sur notre droite et nous virons à gauche afin de passer sur le pont au-dessus de la Senne.  Après le pont, nous virons à droite et nous continuons à suivre la rivière, mais sur l’autre rive.  De la sorte, nous arrivons à l’avenue de Scandiano. 

0,6 km / 6,6 km 

Musée de la Porte qui abrite également l'Office du Tourisme et du Patrimoine de Tubize

 A la sortie du sentier, nous poursuivons tout droit à travers le parking tout en continuant à longer la rivière.  Nous rejoignons ainsi un sentier qui nous mène à la rue Lacroix.  Nous prenons à droite pour rejoindre, à quelques mètres de là, la rue de Bruxelles.  

0,3 km / 6,9 km 

 Sur la gauche, au coin de la chaussée d’Hondzocht, se dresse le Musée « de la Porte » que nous vous invitons à visiter.  C’est également dans ce bâtiment qu’est installé l’Office du Tourisme et du Patrimoine. Pour rejoindre la Grand’Place, nous prenons à droite dans la rue de Bruxelles.  Nous passons le pont sur la Senne, traversons tout droit le carrefour et atteignons l’église Sainte-Gertrude de Tubize.  

0,3 km / 7,2 km

 

Commentaires

Maison communale de Tubize

L’ancienne maison communale fut détruite par le feu le 31 octobre 1887 et remplacée par l’édifice actuel construit de 1889 à 1892 suivant les plans de l’architecte Léon Govaerts.

 

 

 

 Eglise Sainte-Gertrude

L’eglise est en forme de croix latine.  Il s’agit d’un sanctuaire gothique du XVIème siècle.  L’église fut construite en utilisant la pierre de la région, la pierre bleue de Soignies et l’arkose de Clabecq.

 

 Avenue de Scandiano

Scandiano est une ville italienne jumelée avec Tubize depuis 1975.

 Ferme de la Neuve-Cour ou ferme Rose

Ferme-château dont le bâtiment principal actuel remonterait au XVIIème siècle.

 Chemin du Sparou

Sparou =: Spirou (hebdomadaire pour enfants bien connu) qui signifie « écureuil ».

 Ripain

Rip-hain : signification : habitation sur la rive.

Au Moyen-Age, une importante famille de Tubize portait le nom de Ripain en raison de la possession de la seigneurie du même nom.  En 1311, par son testament, le chevalier Pierre de Ripain fit d’importantes donations à l’hôpital de Lembeek et à la Table des Pauvres (ancêtre du CPAS) de Tubize.

 Carrières de Ripain

Auparavant, les carrières schisteuses étaient florissantes.  Elles furent exploitées jusqu’en 1914.

 Moulin de Ripain

Ce moulin fonctionna jusqu’en 1963 et était déjà signalé au XIIIème siècle.

 Chemin de Froye

Nom du cours d’eau qui, sur le territoire de Saintes, porte le nom de Laubecq.

 Ferme Del Val

La ferme « Del Val » était également appelée la ferme des Pauvres car elle appartenait jadis à la Table des Pauvres de Tubize.  Il est fort possible qu’elle ait également fait partie des possessions de la famille de Ripain et qu’elle fut donnée à la Table des Pauvres de Tubize par Pierre de Ripain à la fin du XIIIème ou au début du XIVème siècle.

Cette ferme dispose d’un gîte « 3 épis » de tout confort.  Les personnes intéressées par la location de logement peuvent s’adresser à Daniel et Betty Carlier, chemin de Froye, 16 à 1480 Tubize.

Tél.: 02.355.61.04 – Fax: 02.390.06.47 – E-Mail: gite.tubize@infonie.be – Internet: http://perso.infonie.be/gite.tubize

 Arsenal des Pompiers

Construction terminée en 1977 sur le terrain qu’occupait l’ancien abattoir communal.

Submit a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *