Rue Bolle (Oisquercq)

Petite rue donnant de part et d’autre dans la rue du Canal.

Selon l’Atlas des chemins vicinaux : chemin n° 10 reliant le chemin de Samme au Grand Pont, connu sous le nom de chemin du Grand Pont mais aussi de Petite rue de Samme.  Sa largeur était établie à 3,30 m pour une longueur de 255 m.  La charge d’entretien incombait à la commune d’Oisquercq.

Cette partie du territoire d’Oisquercq a été fortement perturbée par le creusement du 3e Canal vers 1960.  La rue Bolle emprunte une partie de l’ancien chemin n° 10 de l’Atlas des chemins vicinaux.

Nom d’industriels qui établirent une Fabrique de sacs en papier à Oisquercq.
Ernest, Léon et Marcel Bolle étaient des industriels originaires de Charleroi qui exploitaient la Fabrique mécanique de sacs en papier Bolle, établie non loin du moulin d’Oisquercq et qui avait été exploiée auparavant comme la papeterie-cartonnerie d’Oisquercq par la famille Jacquet .  Après la Première Guerre Mondiale, les trois frères Bolle construisent un nouveau bâtiment industriel à la rue de la Station à proximité de la gare d’Oisquercq.  Les usines Bolle connaissent alors un véritable essor et occupent jusqu’à près de 300 employés et ouvriers.  En 1950, Marcel Bolle s’associe avec la S.A. Jean Saels, ce qui provoque la délocalisation de l’entreprise puis, en 1957 sa liquidation.
Le 20 mai 1985 une portion de la rue de Samme (allant du n° 57 à 101) a été rénommée rue Bolle.

Bibliographie

  • J.-M. DELATTRE, Oisquercq. Toponymie. Histoire des noms de ses rues et de ses chemins, dans J.-M. DELATTRE et C. DE BRABANTER, Tubize et son passé. Mémoires émaillées, Recueil de la Tour d’Hobruges, 22, 2009, pp. 69-70.  Disponible au Musée.

Rue de l’Alliance (Clabecq)

Cette rue est un tronçon d’un très ancien chemin, le chemin de Nivelles, qui remonte à l’époque romaine (diverticule) et peut-être même au-delà (chemin de Tubize à Nivelles par Clabecq et Ittre).  Elle prolonge l’actuelle rue du Château, depuis la Route Provinciale jusqu’à la rue de Clabecq.

Jusqu’au milieu du XXe siècle, elle était située sur le territoire d’Ittre, au lieu-dit Roquette, appelé par la suite le Hameau du 45 en référence à l’écluse n° 45 sur le Canal Charleroi-Bruxelles.

Elle portait parfois le nom de rue du Hameau du 45 ou chemin de Clabecq à Ittre, avant de devenir la rue de l’Alliance, en 1955, lors du rattachement des hameaux du Rogissart et du 45 à la commune de Clabecq.

Dernière version : 01/06/2013 – © L. DELPORTE – Musée ‘de la Porte’

Liste des noms de rues

De plus en plus de demandes nous arrivent pour connaître la signification des noms des rues de l’entité.  Des recherches ont été effectuées dans le passé par des érudits locaux.  Elles ont été mises à jour et complétées par le Musée.  Une base de donnée a été constituée et est consultable au Musée.  Depuis cette année 2013, la Commune a souhaité que de petits articles, donnant une explication sur certains noms de rues, paraissent dans le Bulletin communal.  Nous en profitons pour les mettre à disposition sur notre site, au fur et à mesure de leur publication.

.

CLABECQ

.

OISQUERCQ 

.

SAINTES

.

TUBIZE

 

Restauration du Monument commémoratif aux anciens combattants dans l’ancien cimetière de Saintes

Le Musée, en collaboration avec la section F.N.C. de Saintes (Mr Guy Magnus), l’école communale Arc-en-Ciel et l’école des Sacré-Coeurs de Saintes, a lancé un projet de remise en état du Monument commémoratif aux anciens combattants situé dans l’ancien cimetière de Saintes.

Ce projet s’inscrit dans le cadre plus vaste du parrainage par les écoles de Saintes des monuments patriotiques, projet ambitieux initié par la section F.N.C. du village.  Les deux écoles primaires de Saintes ont fait une demande explicite pour que ce monument soit restauré.  Avec l’expertise et l’aide logistique du Musée (Office du Tourisme et du Patrimoine), un dossier de restauration et de demande de subsides auprès de la DG04 (Département du Patrimoine, Direction de la Restauration Petit Patrimoine Populaire Wallon) a été introduit par l’Association des Anciens Combattants et le Musée.

La Commission instaurée par le Gouvernement wallon pour l’octroi de subventions pour la restauration, la rénovation, la valorisation et la mise en valeur du Petit Patrimoine Populaire Wallon a remis un avis favorable sur notre projet en date du 19/11/2012.  Le Ministre Carlo Di Antonio nous a fait savoir par courrier du 9/1/2013 qu’il avait signé l’arrêté d’octroi de subvention d’un montant de 1936 €.  Nous allons enfin pouvoir commencer les travaux, dès que le climat le permettra.

La restauration consistera

  • à démonter les anciennes dalles de pierre endommagées,
  • à découper les anciennes broches gonflées par la corrosion,
  • à coller et à mastiquer les éclats de pierre,
  • à poser de nouvelles broches en inox,
  • à reposer les éléments de pierre,
  • et à rejointoyer l’ensemble du monument.

Cette remise en état bien nécessaire devrait être achevée pour le mois de mai 2013.  Les enfants des écoles pourront alors inaugurer le monument en grande pompe, à l’occasion des cérémonies patriotiques.

Le Musée se réjouit évidemment que de tels projets soient réalisés et que de telles collaborations soient possibles.  Il invite donc les particuliers et les associations qui voudraient prendre exemple sur ce projet et remettre en valeur un autre élément de notre Petit Patrimoine à prendre contact directement avec nous.

Monument aux morts de Saintes

Dernières nouvelles :

L’inauguration du Monument aura lieu le mercredi 15/5/2013 à 10h30.

Cette restauration a fait l’objet d’une mention dans « La Lettre du Patrimoine » d’avril 2013 (en p. 47), un n° spécial entièrement consacré au Journal de la Restauration.