02/355.55.39 otp@tubize.be

Locomotive express à voyageur pour fortes rampes – Tubize type 61 (type 16 et 16bis EB)

Tz 1108 – Tubize type 61 – EB 2243 (type 16) – Photographie d’usine (Coll. Musée ‘de la Porte’ à Tubize).

 

  • MOGUL : 1C (2-6-0) [1 essieu porteur à l’avant et 3 essieux moteurs / tender séparé]
  • Ecartement des voies : normal
  • Machine : 1700 x 530 x 650
  • N° de fabrication : 1105-1109
  • Nombre d’exemplaires : 5
  • Dates : 1897
  • Type 16 Etat Belge
  • Pays : Belgique

 

Locomotives

Lorsque l’Etat Belge s’est trouvé dans l’obligation d’acquérir des locomotives à voyageurs plus puissantes que ses types 2, devenues insuffisantes devant l’accroissement des charges remorquées, la locomotive type 6 fut mise au point.  Le type 16 EB, apparu en 1897, en constitue une extrapolation.  La différence essentielle consiste en une augmentation de la puissance portant sur la surface de la grille et les dimensions des cylindres (530 x 650).  Ce type de machine se caractérisait par la forme particulière de la boîte à feu, la présence de 2 tuyaux de livrance extérieurs, la boîte à fumée non saillante, et les baies latérales de l’abri.  Le tender de 14 m³ à 3 essieux emportait 4,8 tonnes de combustible.

Les type 61 de Tubize font partie de la série des locomotives 2230 à 2244 de 1897 (Tz 1105-1109 / EB 2240-2244).  Une seconde série de type 16 EB, produite en 1898 mais à laquelle les Ateliers de Tubize ne participèrent pas, est reconnaissable à leurs cheminées en retrait.

Les types 16 EB présentaient des défauts, dont le principal consistait dans l’insuffisance de vaporisation par rapport aux dimensions des cylindres.  La forme compliquée du générateur exigeait un entretien coûteux et de fréquentes réparations.  Pour y remédier, J.-B. Flamme fit installer, dès 1909, de nouvelles chaudières à foyer étroit et semi-profond pouvant brûler des briquettes.  Le châssis, autre point faible, fut considérablement renforcé et une élégante cheminée à chapiteau prit la place des énormes cheminées carrées ou tronconiques.  On obtint ainsi les types 16 bis, qui firent un service nettement meilleur.  Parmi les 16 unités qui furent ainsi transformées, 3 étaient des Tubize 1105-1106 et 1109 (EB 2240-2241 et 2244).  Le poids d’une type 16 était de 63,62 tonnes, celui d’une 16 bis de 64,20 tonnes en ordre de marche.

Au lendemain de la Grande Guerre, il ne restait plus en service que la type 16 EB 2243 (Tz 1108) et les types 16bis EB 2240 et 2244 (Tz 1105 et 1109).  Elles assurèrent du service entre Bruxelles et Arlon, en double traction, et furent radiées entre 1921 et 1924.

 

Caractéristiques techniques

Source : Tableau des types Tubize – Original (conservé par le PFT)

 

Tiré de E. TONDEUR, Le machiniste des chemins de fer belges, 1909.

 

Tiré de E. TONDEUR, Le machiniste des chemins de fer belges, 1909.

 

Compagnies :

  • Chemins de fer de l’Etat Belge (EB) – Belgique

 

Bibliographie et Sources :

  • Musée ‘de la Porte’ à Tubize – Photothèque et Coll. Ateliers de Tubize
  • Listes originales de fabrication des Ateliers de Tubize – Archives d’André Dagant (conservées par le PFT)
  • Tableau original des types Tubize – Archives d’André Dagant (conservées par le PFT)
  • Ph. DAMBLY, Vapeur en Belgique, t. 1, 1989, pp. 139-143.
  • E. TONDEUR, Le machiniste des chemins de fer belges, 1909.

 

© Luc DELPORTE – 06/06/2019

Submit a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *