02/355.55.39 otp@tubize.be

Locomotive-tender – Tubize type 48

Tz 830 – Tubize type 48 – SNCV 422 > FC Castro-Urdiales – Traslaviña 6 [Espagne] « Mioños » – Photographie tirée du site WEB : Fotos Antiguas de Castro Urdiales.

 

  • SIX COUPLED : Ct (0-6-0t) [Trois essieux moteurs/accouplés + tender]
  • Ecartement des voies : 1000 mm
  • Machine : 900 x 320 x 400
  • N° de fabrication : 830-835
  • Nombre d’exemplaires : 6
  • Dates extrêmes : 1891
  • Pays : Belgique – Espagne – Allemagne

 

Locomotives

Les locomotives du type 48 de Tubize sont des machines qui était primitivement destinées à la Société Nationale des Chemins de fer Vicinaux Belges (SNCV) pour le Centre (La Louvière).  Elles appartiendraient au type XIII de la SNCV et portaient les n° d’exploitation 421-427.

Cette locomotive était une machine-tender à trois essieux moteurs pour voie de 1000 mm, fabriquée en une seule série de 6 exemplaires, en 1891.

Elle était équipée d’une chaudière timbrée à 12 atm, d’une surface de chauffe totale de 37,98 m², munie d’une grille de 1,08 m².  Elle comprenait 162 tubes lisses en laiton de 1,80 m de long.

Le dimamètre des roues motrices était de 900 mm, celui des cylindres de 320 mm et la course des piston de 400 mm.

Cette machine pesait 22637 kg à vide et 27660 kg en ordre de marche.  La contenance des soutes à combustible était de 1 m³ et celle des soutes à eau de 2,35 m³.

Elle mesurait 6,40 m de long au total et 2,41 m de large.  L’écartement maximal entre les essieux extrêmes était de 2 m.  La cheminée culminait à 3,28 m de hauteur.

La Tz 835 en Allemagne

D’après la liste originale de fabrication des Ateliers de Tubize, la Tz 835 aurait été revendue par la SNCV à l’entrepreneur Nicodème.  D’après les listes que j’ai pu consulter [S. Jarne et J.-P. Teugels], elle serait passée en 1896 au Bergheimer Kreisbahn, où elle porta le n° 8.  En 1913, elle passa au KED Köln « T 33 51 ».

La Tz 830 en Espagne

La Tz 830, qui correspond à la SNCV 422, a aussi été vendue.  On la retrouve en Espagne.  Pour J.-P. Teugels, elle a abouti, en 1901, sur le FC Valladolid – Medina del Campo.  Pour S. Jarne, elle passa au début du XXe siècle (année inconnue), au FC de Castro-Urdiales a Traslaviña, où elle devint la n° 6 et s’appelait « Mioño ».  C’est ce dernier qui doit avoir raison.  J’ai pu retrouver sa photo sur un blog consacré aux photographies anciennes de Castro-Urdiales [illustration du début de page].  Sur cette image, on identifie clairement le nom donné par les Espagnols à cette locomotives et la plaque des Ateliers de Tubize.

C’était une petite locomotive, non carénée, qui servait aussi bien pour les tramways que pour les lignes industrielles.

 

Caractéristiques techniques

Source : Tableau des types Tubize – Original (conservé par le PFT)

 

Compagnies concernées

  • Société Nationale des Chemins de fer Vicinaux Belges (SNCV) – Belgique
  • > Ferrocarril de Castro-Urdiales a Traslaviña – Espagne
  • > Entrepreneur Nicodème – Belgique
  • > Bergheimer Kreisbahn – Allemagne
  • > KED Köln – Allemagne

 

Bibliographie et Sources :

  • Minería y Ferrocarril de otra época… sur le site Fotos Antiguas de Castro Urdiales [consulté le 16/05/2019]
  • Castro Urdiales a Traslaviña (Línea FC) [consulté le 16/05/2019]
  • Listes originales de fabrication des Ateliers de Tubize, liste 1 – Archives d’André Dagant (conservées par le PFT)
  • Tableau original des types Tubize – Archives d’André Dagant (conservées par le PFT)

 

© Luc DELPORTE – 20/05/2019

Submit a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *