02/355.55.39 otp@tubize.be

Locomotive-Tramway – Tubize type 47 et 47bis

Tz 855 – Tubize type 47 – BIB 27 > SNCV 424 – Photographie d’usine (Coll. Musée ‘de la Porte’ à Tubize)

  • SIX COUPLED : Ct (0-6-0t) [Trois essieux moteurs + tender]
  • Ecartement des voies : 1000 mm
  • Machine : 800/840/845 x 350 x 360
  • N° de fabrication : 853-855, 893-896, 910-921, 1003-1007, 1160-1163, 1253, 1263-1274.
  • Nombre d’exemplaires : 41
  • Dates extrêmes : 1891-1901
  • Pays : Belgique – France

Locomotives

Les Tubize types 47 et 47bis sont des locomotives-tramways souvent qualifiées « type Haute-Savoie ».

Description d’après le Tableau des types Tubize

Il y avait en tout 1 modèle type 47 et 3 modèles différents du type 47 bis.  Les types 47 bis étaient toutes des locomotives destinées au CF de la Banlieue de Reims (CBR).

La Tubize type 47 était une machine-tender à trois essieux moteurs pour tramway, à voie métrique, fabriquée à 41 exemplaires entre 1891 et 1901.

Elle était équipée d’une chaudière timbrée à 12 kg/cm², d’une surface de chauffe totale de 36,47 m² pour les premières contre 55,07 m² pour les suivantes (2e modèle de la Cde 2907 et modèle CBR), munie dans tous les cas d’une grille de 0,86 m².  Elle comprenait 160 tubes lisses en laiton pour les premières contre 110 Serve en laiton pour les suivantes.  Ces tubes mesuraient tous 1,81 m de long.

Le diamètre des roues motrices était de 840 mm.  Le diamètre des cylindre s’élevait à 350 mm et la course des pistons à 360 mm.  D’après la liste originale de fabrication des AT, les locomotives de la première série (Tz 853-855) disposaient de roues motrices de 800 mm seulement.  Une machine (commande 3554 du 29/04/1900) avait exceptionnellement des roues motrices de 845 mm.

A vide, elle pesait 18730 kg (type 47), 19220 kg (type 47bis) ou encore 20500 kg (modèle CBR)  et en ordre de marche 22700 kg, 23550 kg ou 25060 kg selon les modèles.  Les soutes à combustibles étaient identiques dans tous les cas.  Celles à eau étaient normalement de 2,35 m³, sauf pour le modèle CBR où elles étaient de 2,38 m³.

Elle mesurait 6,46 m de long au total et 2,20 m de large.  Le modèle CBR était légèrement différent et mesurait 6,776 m  de long et 2,21 m de large.  L’écartement maximal entre les essieux extrêmes était partout de 1,80 m.  La cheminée culminait à 3,24 m pour le type 47, à 3 m pour les types bis, et à 3,334 m pour le modèle CBR.  Sa vitesse maximale était limitée à 28 km/h (30 km/h pour le modèle CBR) et son rayon en courbe variait de 25 m pour le type d’origine à 30 m pour tous les autres modèles.

Locomotives du Bruxelles-Ixelles-Boendael (BIB)

Les locomotives Tubize type 47 du BIB constituent une série de 3 machines commandées fin 1891, les Tz 853-855.  Elles portèrent les n° d’exploitation BIB 25-27.

La liste de fabrication des Ateliers de Tubize n’indique pas à quel type elles appartenaient, mais le catalogue des Ateliers Métallurgiques de Tubize de 1911 (illustration ci-dessous) donne très exactement, pour ces machines, les caractéristiques du type 47, dit « Haute-Savoie. Isère ».  De même, la liste de fabrication indique, en observations, qu’il s’agit de locomotives-tramways du « dernier type Haute-Savoie ».  Ces machines devaient être assez proches de l’un des modèles de la SNCV puisque, pour leur construction, on utilisa le « cahier des charges n° 2 des Vicinaux ».

Une option avait été prise pour la construction de 2 autres machines pour juillet 1892, mais cette option semble avoir été levée car on ne les retrouvent pas dans les listes, ni dans le matériel roulant du BIB.

La Tz 853 (BIB 25) fut revendue en 1899 aux CF économiques du Nord, réseau de Haute-Savoie, pour la ligne Annemasse-Samoëns, où elle devient la CEN 50.  Elle passa ensuite, en 1928, à l’Usine du Giffre, à Marigner, où elle termina vraisemblablement sa carrière.

Les deux autres locomotives, les Tz 854-855 (BIB 26-27) se retrouvèrent, en 1901, à la SNCV, où elles prirent les n° d’exploitation 422 et 424.

Tz 855 – Tubize type 47 – BIB 27 – Catalogue des Ateliers Métallurgiques de Tubize, 1911

Catalogue des Ateliers Métallurgiques de Tubize, 1911

Locomotives des Voies Ferrées du Dauphiné (VFD)

Commandées par la Compagnie française des Voies Ferrées Economiques (VFE), qui avait obtenu initialement la concession d’une voie entre Jarrie et Bourg-d’Oisans, elles serviront pour la Société des Voies Ferrées du Dauphiné (SVFD).

La première série, commandée et livrée en 1893, se composait de 4 machines.  Ce sont les Tz 893-896 (BM 71-74), qui devinrent les VFD 1-4.  La liste de fabrication des Ateliers de Tubize précise qu’elles étaient semblables à celles de Haute-Savoie, avec une largeur maximale de 2 m et une hauteur maximale de 2,84 m.  Ces locomotives devaient être livrées par Tubize en gare de Blanc-Misseron, 2 pour le 15/07/1893 et les 2 autres pour le 15/08/1893.  Une note indique que cela ne pouvait pas dépasser 9000 kg.  Sans doute faut-il comprendre que les différents chargements ne pouvaient pas dépasser ce poids, très probablement pour éviter des droits de douanes plus élevés. Cela indique bien que ces machines étaient conçues et fabriquées (en pièces détachées) à Tubize, puis seulement envoyées par train à l’usine de Blanc-Misseron où elles étaient montées et pouvait alors être vendues sur le marché intérieur français, comme étant de fabrication « française ».

La seconde série, commandée début 1894, comprenait 12 machines, les Tz 910-921 (BM 80-91), qui devinrent les VFD 5-16.

Deux de ces locomotives, les VFD 5 et 7, passèrent, en 1902 ou 1904,  au CF ou T de l’Artois.

Deux autres, les VFD 13 et 16 se retrouvèrent, à partir de 1894, au CF de Fourvière et de l’Ouest Lyonnais, où elles étaient les FOL 13 et 16.

Enfin, la VFD 15 serait partie en 1902 rejoindre le CF Saint-Georges de Commiers – La Mure.

Les locomotives VFD 1, 10 et 14 restèrent en service jusqu’en 1939.  Les VFD 2 et 3, encore utilisées pendant la Seconde Guerre Mondiale, furent ferraillées en 1949.

Tz 921 BM91 – Tubize type 47 – Voies ferrées du Dauphiné 16 > CF de Fouvrière et de l’Ouest Lyonnais 16 – Photographie d’usine (Coll. Musée ‘de la Porte’ à Tubize )

Locomotives du Chemin de fer de la Banlieue de Reims (CBR)

Les locomotives Tubize/Blanc-Misseron du CBR ont été étudiées par Claude Wagner.  Cet auteur indique que 18 machines ont été livrées de 1896 à 1903 pour l’exploitation des lignes Cormicy-Reims, Verzy-Ambonnay, Epernay-Montmirail, et Epernay-Ambonnay.

La première série correspond aux Tz 1003-1007 (BM 145-149), dites de 19,5 tonnes à vide.  Ce sont les CBR 1-5.  Elles appartiennent aux 2 modèles type 47bis (Cde 2907) du Tableau des types Tubize.  La cinquième de ces machines était quelque peu différente par sa chaudière équipée de tubes Serve et non lisses.  De ce fait, sa surface de chauffe totale était plus importante.  Cette locomotive servi certainement de prototype pour la série suivante, les Tz 1263-1274 (BM 262-273), dites de 20,5 tonnes à vide.  Ce sont les CBR 7-18.  Elles constituent le type 47 bis dit « Banlieue de Reims » de la commande 3594, légèrement plus grandes et donc plus lourdes que les précédentes.

Entre ces deux séries, en 1898, le CBR acquit également une autre locomotives Tubize, la Tz 743 qui devint la CBR 6, achetée d’occasion au moment de son électrification au Chemin de fer à voie étroite Bruxelles-Ixelles-Boendael, où elle portait le n° BIB 13.  Cette locomotive était une Tubize type 41.

Tz 1268 BM 267 – Tubize type 47bis BR – CBR 12

Source : C. WAGNER, Le chemin de fer de la Banlieue de Reims et C. WAGNER, Les locomotives-Tramways …, dans CFRU, 272, 1999, pp. 7 et 10-11.  On notera qu’il ne distingue pas les CBR 1-4 de la CBR 5 !  Les données de la 1ère colonne ne concernent en réalité que les 4 premières machines.

Locomotives de la Société des Chemins de fer Economiques du Nord (CEN)

Les premières locomotives du type Haute-Savoie semblent avoir été les 5 machines commandées le 19/06/1890 par le CEN pour la Haute-Savoie (Annemasse).  Dans la liste de fabrication des AT, il n’y a pas d’indication de type en regard de cette commande.  André Dagant [registre conservé par le PFT] estimait qu’il devait s’agir de Tubize type 20.  Il s’agit bien plus sûrement des premières type 47.  Les caractéristiques techniques données par C. Wagner [CFRU, 272, 1999, pp. 9-10] à ces machines correspondent d’ailleurs parfaitement à celles du Tableau des types Tubize pour le type 47 « Haute-Savoie – Isère ».

Les CEN firent aussi l’acquisition d’une série de 4 locomotives Tubize type 47, commandées en 1898 et livrées début 1899.  D’après la liste de fabrication des Ateliers de Tubize, elles étaient prévues pour la ligne de Portel-Bonningues (probablement Boulogne-Bonningues), où elles auraient porté les n° d’exploitation CEN 46-49.  C’était des locomotives-tramways du type dit « Haute-Savoie », mais avec un attelage différent.  Elles étaient également munies de paravents et du « frein continu Westinghouse automatique et modérable ».

Ces locomotives correspondent aux Tz 1160-1163 (BM 226-229).  La CEN 46 est, peut-être bien passée au Lens-Frévent.

En 1900, les CEN commandèrent une nouvelle Tubize type 47, la Tz 1253 (BM 261), initialement prévue pour le Tramway de Lens-Frévent, mais qui, comme le précise d’ailleurs la liste de fabrication des Ateliers de Tubize, fut expédiée à la ligne Portel-Bonningues.  C’était la CEN 51.  Cette locomotive était semblable à celles de la commande 3283, c’est-à-dire aux 4 locomotives précédentes.  Elle est qualifiée de « type Haute Savoie » suivant un cahier des charges des CF Economiques du Nord (avec modifications).

Tz série 1160-1163 (BM 226-229) ou 1253 (BM 261) – Tubize type 47 – CEN 46-49 ou 51 – Carte postale ancienne.

Caractéristiques techniques

Source : Tableau des types Tubize – Original (conservé par le PFT)

Illustrations

Tz 921 BM91 – Tubize type 47 – Voies ferrées du Dauphiné 16 > CF de Fouvrière et de l’Ouest Lyonnais 16 – Carte postale ancienne sur le FOL

Compagnies et entreprises concernées

  • CF à voie étroites Bruxelles-Ixelles-Boendael (BIB) – Belgique
  • > Société Nationale des Chemins de fer Vicinaux Belges (SNCV) – Belgique
  • CF Economiques du Nord, réseau Haute-Savoie – France
  • > Usine du Giffre, Marignier – France
  • Voies ferrées du Dauphiné – France
  • > CF de l’Artois – France
  • > CF de Fouvrière et de l’Ouest Lyonnais (FOL) – France
  • CF de la Banlieue de Reims (CBR) – France

Bibliographie et Sources :

  • Musée ‘de la Porte’ à Tubize – Photothèque et Coll. Ateliers de Tubize
  • Listes originales de fabrication des Ateliers de Tubize, liste 1, 2 et 3 – Archives d’André Dagant (conservées par le PFT)
  • Tableau original des types Tubize – Archives d’André Dagant (conservées par le PFT)
  • C. WAGNER, Le Chemin de fer de la Banlieue de Reims, 2006.
  • C. WAGNER, Les locomotives-tramways à voie métrique de la Société Métallurgique de Tubize et de sa filiale de Blanc Misseron, dans CFRU, 272, 1999, pp. 5, 7 et 10-11, 274, 1999, p. 4.

© Luc DELPORTE – dernières modifications 10/07/2019.

Submit a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *