02/355.55.39 otp@tubize.be

Voiture à vapeur Belpaire – Tubize type 39

Tz 737 – Tubize type 39 – EB VV 57 à cylindres extérieurs et mécanisme de Walschaerts, qui fut exposée à Paris en 1889. Le compartiment de 1ère classe sera par la suite assimilé à celui de 2e classe. Sur les VV 58 à 60, la plate-forme médiane se trouvait entre les compartiments de 2e et 3e classe et la plate-forme d’extrémité était plus spacieuse. L’éclairage des voitures était assuré par des lampes à huile de colza ou à pétrole initialement fixées aux cloisons des compartiments. On les suspendit ensuite aux plafonds en faisant dépasser leur chambre de combustion de la toiture afin que l’odeur incommodât moins les voyageurs. Tiré de P. DAMBLY, Vapeur en Belgique, t. 1, p. 134.

 

  • B2t (0-4-4t) [Deux essieux moteurs et deux essieux porteurs à l’arrière]
  • Ecartement des voies : normal
  • Machine : 980 x 220 x 350
  • N° de fabrication : 737, 762-764, 783.
  • Nombre d’exemplaires : 5
  • Dates extrêmes : 1889-1890
  • Pays : Belgique

 

Locomotives

Les voitures à vapeur Belpaire se répartissaient en voitures de capacité moyenne (dont les Tubize type 19), en voitures courtes à classe unique (dont les Tubize type 27) et en voitures à quatre essieux (dont les Tubize type 29 et 39).

Les VV 57 à 60

Ces voitures appartenaient au type 39 de Tubize.  La VV57 était différentes des suivantes.  Elle avait déjà été commandée en novembre 1888 afin de pouvoir figurer à l’Exposition universelle de Paris en 1889.  Les trois suivantes ont été commandées en juin 1889.

La loge de la chaudière, quasiment identique à celle des voitures n° 52 à 56 (Tubize type 29), était elle aussi précédée de garde-corps encadrant la boîte à fumée et, à droite, une partie de la soute à charbon.  Timbrée à 12 kg et contenant 150 tubes de 1,40 m, la chaudière avait un diamètre de 1,09 m, une surface de chauffe totale de 26,43 m² et une surface de grille de 1,097 m².  Mais le type 39 de Tubize était principalement caractérisé par son moteur extérieur, avec mécanisme de Walschaerts et cylindres horizontaux de 220 x 350 mm attaquant le deuxième essieux, toujours accouplé au premier.  Comme sur les 5 véhicules du type 29, les roues motrices étaient extérieures aux longerons, à l’inverse des roues porteuses.

Si les compartiments se succédaient dans le même ordre que sur la voiture n° 56 (3e, 2e et 1e classe), il existait cependant des différences entre la voiture n° 57 et les trois suivantes.  La plate-forme médiane des voitures 58 à 60 était également située entre les compartiments de 3e et de 2e classe, l’accès au compartiment de première classe se faisant par la plate-forme d’extrémité.  Par contre, la plate-forme médiane de la n° 57 se trouvait entre les compartiments de 2e et 1e classe.  Ce dernier était fermé à l’arrière et la plate-forme d’extrémité, plus étroite et dépourvue de portillons, servait uniquement à l’agent chargé de surveiller les signaux et la voie lors des parcours en marche arrière.  Dans les deux cas, tous les compartiments et la plate-forme médiane étaient aussi disposés sur un plateau portant, mais si la suspension de la 57 comportait encore 6 ressorts, celle des trois autres voitures en comprenait 8.  Ces trois voitures différaient en outre de la 57 par les deux premiers entraxes d’essieux, la longueur des tampons (500 mm au lieu de 430) et leur poids en service (36,70 t contre 33,10).

Dimensions des VV n° 57 et, entre parenthèses, 58-60 :

  • entraxe des essieux couplés : 2,20 m (1,90 m)
  • entraxe de l’essieu moteur et du premier porteur : 2,40 m (2,70 m)
  • empattement : 9,66 m (idem)
  • longueur totale : 15,79 m (16,16 m)
  • hauteur toit : 3,55 m (idem)
  • hauteur cheminée : 3,765 m (idem)

Une note ajoutée sur le Tableau des types Tubize indique qu’une des voitures à vapeur du type 39 avait été rachetée par Tocquet.  Transformée, elle se trouvait désormais chez Catala à Braine-le-Comte (papeterie).

La VV 7 du FO (Tz 783)

La Cie des chemins de fer de la Flandre Occidentale (FO) disposait de 7 voitures à vapeur construites par Tubize, les VV 1-2 (type 19), la VV 3 (improprement dite du type 19 mais plutôt du type 29), les VV 4-6 (type 29), et la VV 7 (type 39), construite en 1890, semblable à la VV 57 de l’EB.

 

Caractéristiques techniques

Source : Tableau des types Tubize – Original (conservé par le PFT)

 

Compagnies et entreprises concernées :

  • CF de l’Etat Belge (EB) – Belgique
  • CF de la Flandre Occidentale (FO) – Belgique
  • > Papeterie Catala, Braine-le-Comte – Belgique

 

Bibliographie et Sources :

  • P. DAMBLY, Vapeur en Belgique, t. 1, 1989, pp. 133-135.
  • A. DAGANT, Les locomotives en service sur le réseau de la Flandre occidentale (1845-1906), dans Mémoires de la Société d’Histoire de Comines-Warneton et de la région, t. 10, 1980.
  • Listes originales de fabrication des Ateliers de Tubize, liste 1 – Archives d’André Dagant (conservées par le PFT)
  • Tableau original des types Tubize – Archives d’André Dagant (conservées par le PFT)

 

© Luc DELPORTE – dernières modifications le 21/05/2019.

 

Submit a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *