02/355.55.39 otp@tubize.be

Locomotive à fortes rampes à marchandises – Tubize type 38 (type 25 EB – Luxembourg)

Tz 607 – Tubize type 38 – EB 552 type 25 – Photographie d’usine (Coll. Musée ‘de la Porte’ à Tubize)

 

  • SIX COUPLED : C (0-6-0) [Trois essieux moteurs / tender séparé]
  • Ecartement des voies : normal
  • Machine : 1300 x 500/510 x 600
  • N° de fabrication : 589-596, 604-607, 731-734, 758-761, 769-774, 798-802, 922-925, 953-954, 980-981, 1111-1113, 1121-1133, 1139-1141
  • Nombre d’exemplaires : 58
  • Dates extrêmes : 1884-1898

 

Locomotives

La type 38 de Tubize correspondait à la type 25 de l’État Belge.

Cette type 25 était une remarquable machine C (trois essieux moteurs) à marchandises qui fut mise en service sur les lignes du Luxembourg, c’est pourquoi on les nommait parfois type « Luxembourg à marchandises ». Il remplaça à l’État Belge le type 29.

Ces machines étaient prévues pour remorquer 230 tonnes à 30 km/h sur des rampes de 16 mm/m. Elles furent construites de 1884 à 1898 quasi sans interruption et leur utilisation fut étendue à une grande partie du réseau. La traction des trains de houille leur valut le surnom de « charbonnières ».

Ces machines avaient des roues de 1,30 m, des longerons extérieurs, des cylindres intérieures inclinés de 500 x 600 mm et la distribution Walschaerts. Elles pesaient de 45 à 46,62 tonnes en ordre de marche selon les séries, développaient environ 700 ch., pouvaient atteindre 45 km/h en palier, et étaient équipées du frein à contre-vapeur Le Chatelier. Les chaudières de plusieurs machines construites à partir de 1889 étaient pourvues de tubes Serve à ailettes intérieures longitudinales, offrant ainsi une plus grande surface de chauffe, mais que l’on remplaça par des tubes ordinaires parce que la présence des ailettes rendait le nettoyage malaisé.

Les locomotives type 25 étaient attelées à des tenders de 9 m³ à deux essieux. Les abris comportaient 2 ou 4 baies frontales suivant les séries et les constructeurs. Les machines de 1894, ainsi qu’une partie de celles de 1895, avaient encore une cheminée carrée. Initialement, le dômes fut successivement installé sur la 3e virole (séries de 1884 à 1886), sur la première (séries de 1889 à 1895), puis sur la 2e (séries de 1895 à 1898). Les soupapes Wilson se trouvaient sur la boîte à feu, sauf celles des machines de 1894-1895, qui étaient disposées sur la 3e virole.

A partir de 1912, un certain nombre d’unités reçurent de nouvelles chaudières à foyer rond, étroit et semi-profond, avec cheminée classique, mais sans surchauffeur alors qu’on en munissait toutes les nouvelles locomotives de ligne. Les machines ainsi transformées pouvaient remorquer 350 tonnes à 25 km/h. Elles pesaient 46,78 t en ordre de marche, étaient dotées du frein Westinghouse et furent désignées type 25 bis. Au 01/01/1925 ce type 25bis devint le type 26. La dernière à être transformée fut la EB 2525 de Bruxelles-Midi (ex EB 1876, Tubize de 1890).

Sur les 472 unités commandées, 58 furent livrées par les Ateliers de Tubize. L’une d’entre elles, la EB 2388 (Tubize, 1898) fut munie en 1899 du frein Westinghouse. Cette même locomotive, accouplée dos à dos à la EB 2211 (Cockerill, 1896), assurèrent le service d’allège sur les plans inclinés de Liège de 1900 à 1901. En raison de la disposition particulière de la marquise installée sur l’unique tender médian, ce dernier était connu sous le nom de « corbillard ».

Accouplement des locomotives 2211 (Cockerill, 1896) et 2388 (Tubize, 1898) par un tender central surnommé « corbillard ». (La 2388 était l’une des 3 type 25 équipée du frein Westinghouse en 1899, avec réservoir sur la boîte à feu). Cet ensemble assura la pousse sur les plans inclinés de Liège de 1900 à 1901 et fut ensuite déaccouplé. Les 2 machines disparaîtrons pendant la Première Guerre. Tiré de P. DAMBLY, Vapeur en Belgique, t. 1, p. 137.

 

 

Caractéristiques techniques

Source : Tableau des types Tubize – Original (conservé par le PFT)

 

Tz 607 – Tubize type 38 – EB 552 type 25 – Catalogue des Ateliers Métallurgiques de Tubize, 1911

Catalogue des Ateliers Métallurgiques de Tubize, 1911

 

Illustrations

Tz 596 – Tubize type 38 – EB 1817 type 25bis / 26 – Une des locomotives du type 25bis, désignées type 26 en 1925, photographiées au dépôt de Virton-Saint-Mard. Elle sortira d’écriture en janvier 1931. (Coll. P. Plastiels) – Tiré de P. DAMBLY, Vapeur en Belgique, p. 139.

 

Tz 774 – Tubize type 38 – EB 2525 type 25 – Photographiées en 1935.

 

Tz 798 – Tubize type 38 – EB 1918 type 25 – Photographiées vers 1910 au dépôt de Schaerbeek. Cette machine sera réformée entre 1921 et 1925. (ARBAC) – Tiré de P. DAMBLY, Vapeur en Belgique, p. 138.

 

Tz 954 – Tubize type 38 – EB 2080 / 2549 type 25 – Photographiées au dépôt de Schaerbeek, accompagnée d’un tender de 13 m³ à 3 essieux provenant d’une type 30. On notera la forme particulière de l’enveloppe des soupapes Wilson. Cette machine fut retirée du service en 1938 (SNCV) – Tiré de P. DAMBLY, Vapeur en Belgique, p. 137.

 

Compagnies concernées :

  • CF de l’Etat Belge (EB) – Belgique

 

Bibliographie et Sources :

  • P. DAMBLY, Vapeur en Belgique, t. 1, 1989, pp. 136-139.
  • Listes originales de fabrication des Ateliers de Tubize, listes 1, 2 et 3 – Archives d’André Dagant (conservées par le PFT)
  • Tableau original des types Tubize – Archives d’André Dagant (conservées par le PFT)
  • Musée ‘de la Porte’ à Tubize – Photothèque et Coll. Ateliers de Tubize
  • Rixke Rail’s Archives : Cinquième période, 1884-1898 – Régime Masui et Belpaire

 

© Luc DELPORTE – dernières modifications le 27/05/2019.

 

Submit a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *