02/355.55.39 otp@tubize.be

Locomotive de gare – Tubize type 10

Tubize type 10. Photographie coll. Musée ‘de la Porte’. Probablement une Hasselt-Maeseyck.

  • SIX COUPLED : Ct (0-6-0t) [Trois essieux moteurs + tender]
  • Nombre d’exemplaires : 35
  • N° de fabrication : 126-133, 140-142, 149-156, 183-185, 190-194, 212-216, 340-342.

La liste originale de construction des Ateliers de Tubize permet de dresser une liste des locomotives du type 10 qui furent produites. On connaît donc, en principe avec précision, les n° constructeur de ces machines. En revanche, cette liste originale est très peu fiable quant aux destinataires de ces locomotives.

Locomotives du CF d’Alsace-Lorraine

La première série, les Tz 126-133, auraient été livrées à la Kaiserliche Generaldirektion der Eisenbahnen in Elsaß-Lothringen où elles prirent les n° d’exploitation D 165-172.1

N° Tz

Année

N° d’exploitation & nom

Nouveau n° 1906

Radiation

126

1871

D1 165 « Jupiter »

T3 2045

1908

127

1871

D1 166 « Pluto »

T3 2046

1907

128

1871

D1 167 « Herkules »

T3 2047

1908

129

1871

D1 168 « Mars »

T3 2048

1909

130

1871

D1 169 « Apollo »

T3 2049

1909

131

1871

D1 170 « Merkur »

T3 2050

1908

132

1871

D1 171 « Castor »

1900

133

1871

D1 172 « Pollux »

T3 2051

1909

Sources : article Wikipedia – liste S. Jarne.

Après avoir été affectées aux dépôts de Metz et de Thionville, elles ont encore servi à Mulhouse où elles assurèrent des liaisons vers les embranchements vosgiens.

Je dois à l’amabilité de Mr Jean-Georges Trouillet, qui effectue des recherches sur le parc de locomotives des CF impériaux d’Alsace-Lorraine (Reichseisenbahnen in Elsass-Lothringen), de précieux renseignements sur ces locomotives.  Voici ce qu’il écrit :

Dans les premiers mois d’administration allemande, les commissions d’exploitation (Eisenbahn-Betriebskommissionen, EBK) du réseau alsacien-lorrain se lancent dans une recherche tous azimuts de locomotives neuves afin de remplacer les locomotives de la Compagnie des Chemins de fer de l’Est (celle-ci ayant retiré son parc en France) et retrouver le plus rapidement possible un trafic normal.

C’est ainsi que sont acquises, probablement sur les fonds de guerre, un lot de 8 locomotives-tender auprès de la Société Générale à Tubize, un fabricant belge alors relativement peu expérimenté si l’on en juge les numéros de série du constructeur (126 à 133). Constituant la série D1, ces machines sont de type 030, possèdent un foyer Crampton, une chaudière timbrée à 9 bars et une distribution Heusinger extérieure. Leur cheminée à chapiteau est assez typique de l’époque.

Elles sont tout d’abord immatriculées dans la tranche 165 à 172 et portent les noms de Jupiter, Pluto, Hercules, Mars, Apollo, Mercur, Castor, Pollux. En 1906, elles sont réimmatriculées dans la tranche 126 à 133 et affectées dans la catégorie T3, ce qui laisse penser que ces machines étaient relativement puissantes.

Lors de leur mise en service, elles rejoignent les dépôts de Metz et Thionville, où elles prennent en charge les trains vers la gare frontière de Pagny-sur-Moselle, ainsi qu’entre Thionville et Fontoy (Fentsch). Vers 1885-88, elles sont mutées à l’inspection-traction de Mulhouse pour desservir les antennes vosgiennes. Dans les années 1900, ces machines circulent sur des chemins de fer secondaires de Haute-Alsace: Sélestat (Schlettstadt)- Sainte-Marie-aux-Mines (Markich), Colmar – Metzeral, Altkirch – Ferrette (Pfirt), Villé (Weiler) – Val-de-Villé (Weilerthal) où elles tractent des trains de voyageurs mais également des trains mixtes ou de marchandises. Les locomotives sont radiées entre 1907 et 1909, date à laquelle la « Pollux », dernière de la série effectue ses ultimes tours de roue entre Villé et Val-de-Villé.

J.-G. TROUILLET - mail du 05/10/2018

Tz 126-133 – Tubize type 10 – CF d’Alsace-Lorraine 165-172 – Documents transmis par J.-G. Trouillet.

Locomotives pour le CF de Virton

Une série de 3 locomotives a été réalisée, en 1872 vraisemblablement, pour le compte du Chemin de fer de Virton. Il s’agissait des Tz 140-142.

Phil Dambly [Vapeur en Belgique, t. 1, p. 127] signale que la Compagnie dite de Virton, reprise le 15 mars 1881, avait commandé trois locomotives Ct du type 10 de Tubize, que ce constructeur livra pour l’inauguration de la ligne Marbehan-Virton, le 9 novembre 1872. Incorporées dans le parc de l’État sous les n° 1454-1456 et utilisées lors de la traction de trains de marchandises, ces machines à roues de 1,25 m 2 étaient à cylindres extérieurs horizontaux de 450 x 600 mm et pesaient 40,20 t. en charge. Elles avaient un empattement de 3,70 m et une surface de chauffe totale de 107,37 m². La 1454 fut réformée en 1897 et la 1455 en 1892, tandis que la 1456 survécut jusqu’en 1907.

N° Tz

Année

N° d’exploitation & nom

Nouveau n° 1881

Radiation

140

1872

Marbehan-Virton 2

EB 1454

1897

141

1872

Marbehan-Virton 3

EB 1455

1892

142

1872

Marbehan-Virton 4

EB 1456

1907

Locomotives initialement prévues pour le CF Orléans-Rouen

Locomotive Etat [français] n° 0306 – Tz 149 de 1872.

La commande suivante (n° 128), qui comprenait 8 machines, était apparemment destinée au CF Orléans-Rouen. Mais toutes ces locomotives n’aboutirent pas en France. D’après les indications de la liste originale des Ateliers de Tubize, elles se répartissaient en deux lots suivant le diamètre des roues. Les cinq premières, les Tz 149-153, avaient des roues de 1,35 m, pour 1,25 m aux trois dernières (Tz 154-156). D’après la liste, le premier lot était destiné au CF Orléans-Rouen et le second à la Turquie. Il semble toutefois que la répartition réelle de ces machines fut tout autre.

N° Tz

Année

N° d’exploitation & nom

Nouveau n°

Radiation

149

1872

OR 21 « Orléans »

1878 Etat 0306 / 1909 > 30.921

150

1872

OR 22 « Chartres »

1878 Etat 0307 / 1909 > 30.922

151

1872

OR 23 « Dreux »

1878 Etat 0308 / 1909 > 30.923

> CF Economiques, Gironde 3053

152

1872

PH A1

153

1872

PH A2

1924

154

1872

CF Ottoman 1

155

1872

CF Ottoman 2

156

1872

CF Ottoman 3

Source : liste Sébastien Jarne.

Tous les destinataires de ces locomotives étaient des chemins de fer appartenant au groupe Philippart. La commande initiale était peut-être bien partie de la Compagnie OR, mais les machines furent ensuite réparties différemment au sein des entreprises contrôlées par l’homme d’affaire belge. On en retrouve effectivement au CF Orléans-Rouen (OR), au CF Prince Henri (PH) et au CF Ottoman.

Locomotives initialement prévues pour le CF Hasselt-Maeseyck

Tubize type 10 – Peut-être une HM – Dessin d’Albert Jacquet transmis par J.-P. Teugels.

La série Tz 183-185 est indiquée dans la liste Tubize comme destinée au CF Hasselt-Maeseyck (HM), en précisant toutefois que la n° 183 était la machine A3, donc une machine du CF Prince-Henri au Luxembourg. Maurice Hennequin (notes conservées dans les archives du PFT) attribuait les Tz 184-185 au CF OR (n° 23-14 > Etat 0308-0309 puis 30.923-30.924) mais c’est certainement une erreur.

N° Tz

Année

N° d’exploitation & nom

Nouveau n°

Radiation

183

1872

PH A3

?

184

1872

HM 2

?

185

1872

HM 3

?

Locomotives initialement prévues pour le CF de le Flandre Occidentale

La série de 5 machines Tz 190-194 avait comme destinataire primitif le CF de Flandre Occidentale (FO) dans la liste originale des Ateliers de Tubize, mais cette même liste précise, en observations, que les 190 et 192 étaient les A 4-5, donc au CF Prince Henri. Le sort exact des trois autres locomotives est plus compliqué à établir.

D’après Maurice Hennequin (Notes-PFT), la 191 était la OR 25 (devenue Etat 0310, puis 30.925) et les 193-194 se retrouvaient au CF Hasselt-Maeseyck. Pour d’autres (liste S. Jarne), la 191 était une type 20 de l’État Belge (n° 715) de 1873. Les 193-194 se retrouvaient au CF OR (n° 24 et 107), mais la dernière n’était plus une type 10 (Ct), mais une 1B ! Ou encore (liste J.-P. Teugels), la 191 était à la FO et les 193-194 au CF OR, la première étant une type 10 et la seconde une type 7 !

N° Tz

Année

N° d’exploitation & nom

Nouveau n°

Radiation

190

[1872]

1871

1873

PH 4

PH 4

PH A4 « Princesse Marie »

PH A4 « Princesse Marie »

191

[1872]

1873

1873

FO

OR 25

EB 715 (type 20)

FO

Etat 0310 / 30.925

192

[1872]

1871

1873

PH 5

PH 5

PH A5 « La Maragole »

PH A5 « La Maragole »

1939

1941

193

[1872]

1872

1873

FO

CF Hasselt-Maeseyck

OR 24 « Rouen »

OR « Rouen »

Etat 309 / 1909 30.974

309 / 30.974

194

[1872]

1875

1873

FO

CF Hasselt-Maeseyck

OR 107 « L’Oise »

OR 107 (Tubize type 7)

1878 Etat 2167

Etat 2167

1892

Sources : ligne 1 : Lise originale Tubize, ligne 2 : Notes M. Hennequin, ligne 3 : liste S. Jarne, ligne 4 : liste J.-P. Teugels.

Difficile de se prononcer, sauf peut-être pour les deux PH, que d’autres sources confirment. J’aurais tendance à revenir à la liste originale de Tubize, même s’il faut bien avouer qu’elle n’a pas été tenue avec toute la rigueur souhaitable. Elle renseigne bien les Tz 190-194 comme des types 10 et comme faisant partie d’une seule et même commande (n° 366). Je pense donc que la Tz 191 n’était pas une EB type 20, ni la Tz 194 une Tubize type 7, mais qu’elles appartenaient bien toutes les deux au type 10 de Tubize. Leurs affectations réelles restent cependant à déterminer avec certitude. Il me semble toutefois qu’il manque une machine HM, car il devait y en avoir trois au total. Toutes précisions nouvelles au sujet des locomotives de cette série sont donc les bienvenues.

Locomotives pour les Bassins Houillers et le CF du Prince Henri

La série des Tz 212-216 est renseignée pour les Bassins Houillers et le Prince Henri dans la liste originale Tubize. Cette liste indique aussi que les 213-216 ont été livrées au PH et que la 214 s’est ensuite retrouvée au Charbonnage de Helchteren-Zolder.

Reste donc à déterminer l’affectation de la 212. Pour M. Hennequin (Notes-PFT) elle s’est retrouvée au CF Hasselt-Maeseyck. Pour d’autres (listes S. Jarne, J.-P. Teugels), la 212 est la OR 25 « Louviers » qui en 1878 est devenue l’État 309, puis en 1919 la 30.925. Elle passa ensuite au CF Economiques en Gironde (n° 3054).

N° Tz

Année

N° d’exploitation & nom

Nouveau n°

Radiation

212

1872

OR 25 « Louviers »

1878 Etat 309 / 1909 30.925

> CF Economiques, Gironde 3054

213

1873

PH A6

1923

214

1873

PH A7

1924

215

1873

PH A8

216

1873

PH A9

1924

Une nomenclature du matériel roulant du chemin de fer Prince Henri au 01/01/1921, renseigne effectivement les locomotives de la série A 1-9, en précisant qu’à cette date les n° 3, 4 et 8 étaient déjà hors de service. La locomotive n° 5 présentait alors quelques différences avec les autres. Selon une note manuscrite de Jean Dahlem, elle avait reçu la surchauffe en 1909. Ces locomotives étaient affectées aux trains mixtes.

Locomotives pour la Sté de Constructions de Bruxelles

Enfin, quelques années plus tard, en 1877, une dernière série de type 10 (avec modifications) fut produite : les Tz 340-342. Elles étaient destinées à la Société de Construction de Bruxelles. La liste Tubize originale donne la 342 aux Charbonnages de Maurage.

N° Tz

Année

N° d’exploitation & nom

Nouveau n°

Radiation

340

1877

Société de Constructions, Bruxelles

341

1877

Société de Constructions, Bruxelles

342

1877

Société de Constructions, Bruxelles

> Charbonnages de Maurage 2

Caractéristiques techniques

Document – Archives du PFT

Locomotives

Compagnies et entreprises concernées :

  • CF Elsass-Lothringen [Alsace-Lorraine] – France
  • CF de Virton – Belgique
  • > CF de l’Etat Belge (EB) – Belgique
  • CF d’Orléans-Rouen (OR) – France
  • > CF de l’Etat français -France
  • CF Ottoman d’Anatolie – Turquie
  • CF Hasselt-Maeseyk – Belgique
  • CF du Prince Henri – Luxembourg
  • CF des Bassins Houillers du Hainaut (BH) – Belgique
  • Sté de Constructions, Bruxelles – Belgique

Bibliographie & Sources :

  • Musée ‘de la Porte’ à Tubize – Photothèque et Coll. Ateliers de Tubize.
  • Listes originales de fabrication des Ateliers de Tubize, liste 1 – Archives d’André Dagant (conservées par le PFT).
  • Tableau original des types Tubize – Archives d’André Dagant (conservée par le PFT)
  • Dessin d’Albert Jacquet
  • Documents transmis par J.-G. Trouillet (France)
  • Chemin de Fer Prince Henri. Nomenclature du matériel roulant. 1er janvier 1921.
  • www.rail.lu

1La liste originale des AT ne donne aucun destinataire pour ses locomotives !

2La liste originale des AT donne 1,40 m pour la 141 et 1,35 m pour la 142 ! Il est donc possible que la 140 ait été la seule à avoir des roues des 1,25.

© Luc DELPORTE – dernières modifications 16/07/2019.

Submit a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *