02/355.55.39 otp@tubize.be

La locomotive-tender type Porter du CF Liégeois-Limbourgeois, 1862

  • PORTER : 1Bt (2-4-0t) [1 essieu porteur et 2 essieux moteurs + tender]
  • Moteur / machine : 1200 x 300 x 500 mm
  • Nombre d’exemplaires : 1
  • N° de fabrication : Tz 33 (n° certain !)
  • Date : 1862
  • Pays : Belgique – Pays-Bas

Locomotive

Une notice de 1865 [LOISEL, t. 1, pp. 455-466] signale qu’en 1865 le CF Liégeois-Limbourgeois n’avait qu’un seul dépôt et employait 10 locomotives : 6 à voyageurs, 3 à fortes rampes, et 1 de gare.

Les locomotives à voyageurs avaient 2 paires de roues couplées, celles à marchandises 3, avec train articulé et foyer Belpaire.

Sur le réseau LL, on trouvaient des locomotives appartenant en propre à la société des CF LL et des machines des SS spécialement affectées au service de la section belge des LL.

Les deux premières machines à vapeur utilisées par cette Compagnie étaient des Tubize du type B1, modifiée en B1t, fabriquées en 1862 pour le CF Tongres-Bilsen.

Une troisième Tubize, la n° 33 de 1862, fit également partie des premières locomotives de la Compagnie LL où elle portait le n° 6.

Il semblerait toutefois que celle locomotive n’était pas primitivement destinée au LL.  Aucun PV d’épreuve chaudière d’origine pour le LL n’a pas été retrouvé.  Par contre, un autre PV, correspond pratiquement en tous points à cette machine.  Il s’agit d’une locomotive pour la Cie Pauwels pour les fortifications d’Anvers.  L’épreuve eut lieu le 15/11/1862.  La chaudière de cette locomotive mesurait 2,65 m, celle de la LL 6, d’après le PV de 1866, 2,66 m.  Le diamètre de la chaudière était respectivement de 0,98 m et 1,00 m; le nombre de tubes en laiton de 112 et 111; le timbre était identique.  La seule vrai différence concerne la capacité de la chaudière, respectivement 2,452 m³ et 2,75 m³.  Je crois toutefois qu’il s’agit bien de la même locomotive.  On sait que la Cie Générale de de Matériel de CF fit faillite, notamment en raison du coût des travaux de fortification d’Anvers.  Les locomotives de Fr. Pauwels furent alors mises en vente et il n’est pas impossible que l’une d’entre elles se retrouva alors au LL et y pris le n° 6.

Comme les deux autres, elles passa en 1866 aux Staatsspoorwegen où elle devint la n° 91.  Mais son histoire ne s’arrêta pas là.  Généralement, on estime que, à une date inconnue, elle passa au Chemin de Fer Gand-Terneuzen où elle reçu le n° 10.  A partir de 1871, elle termina sa carrière comme générateur fixe de vapeur (apparemment à Tilburg).

L’ouvrage de …

Caractéristiques techniques

Documents originaux relatifs à la Tz 33

Compagnies

Sources et Bibliographie

  • F. LOISEL, Annuaire spécial des Chemins de Fer Belges, t. 1 1835-1865, t. 2, 1866-1867, Bruxelles – Paris, 1867 et 1869.
  • Archives du PFT – notes d’Albert Jacquet, Maurice Hennequin, André Dagant et autres documents.
  • Archives du PFT – PV d’épreuve chaudière de la locomotive 6 du CF LL du 04/08/1866.
  • L. WIENER, Les anciennes Compagnies de Chemin de fer. II. Société des chemins de fer Liégeois-Limbourgeois, dans [Le Rail ?], pp. 9-13. [photocopie dans les Archives du PFT].

© Luc DELPORTE – 17/11/2019

Submit a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *