02/355.55.39 otp@tubize.be

Chemin de Fer de Tamines à Landen – Belgique

 

Cette ligne de chemin de fer est intimement liée aux Ateliers de Tubize puisqu’elle fut exploitée successivement par la Cie de Tubize (c-à-d la Société anonyme de Constructions de Tubize), ensuite par la Société anonyme d’Exploitation de chemins de fer (SE), et finalement par Société anonyme Générale d’Exploitation de chemins de fer (SGE), avant d’être reprise en 1871 par l’État Belge.

Historique

En 1845, Charles Rogier planifiait le déploiement d’un réseau de chemin de fer secondaire. La « croix de Hesbaye » y était inscrite et, en 1854, la concession pour sa construction et son exploitation était cédée à la Compagnie du Grand Luxembourg. Celle-ci rencontra toutefois des difficultés financières et ne put honorer ce contrat.

En 1862, la Compagnie du Chemin de Fer de Tamines à Landen est alors constituée et débuta la construction de la ligne dont elle porte le nom. L’inauguration eut lieu en 1865 entre Landen et Fleurus via Gembloux.

Un traité d’exploitation avait été passé en 1864 avec la Cie de Tubize. Lorsque celle-ci fut absorbée par la SE, elle lui apporta ses conventions et traités. Ce fut donc la SE qui exploita la ligne du 15/10/1865 au 31/03/1867. Au 01/04/1867, l’exploitation du TL passa à la SGE qui absorbait, à son tour, la SE. Le 31/12/1867, la Compagnie de Tamines à Landen fit avec la SGE un nouveau traité d’exploitation, mais aussi un traité par lequel la SGE s’est chargée d’achever, à forfait absolu, la construction et le parachèvement des diverses lignes formant le réseau dit de Tamines-Landen.

Locomotives Tubize

D’après un ouvrage de 1865, la Cie du CF de TL employait 2 locomotives à voyageurs et 3 à marchandises. Ces locomotives étaient à cylindres extérieurs et à 6 roues, avec tenders séparés ; celles à voyageurs pesaient vides 27,5 tonnes, leurs roues motrices avaient un diamètre de 1,80 m ; elles supportaient une charge moyenne de 10,500 kg ; celles à marchandises pesaient 30,5 tonnes. Les premières disposaient de 2 paires de roues et les secondes de 3 paires de roues couplées.

Il semble que le type 1 de Tubize, des locomotives pour marchandises à trois essieux moteurs (C ou 0-6-0), ait été mis au point spécialement pour le TL. On peut évidemment comprendre que la Société de Constructions de Tubize, qui avait l’exploitation de ce CF, ait choisi de le doter de machines qu’elle construisait.

Reste maintenant à déterminer quelles furent ces locomotives Tubize employées par le TL. Elles figurent dans les 105 premières machines construites par Tubize, pour lesquelles on ne dispose pas de liste officielle et sur lesquelles les spécialistes ont parfois du mal à s’accorder.

En toute logique, on doit les retrouver dans la nomenclature SGE. Or, il n’existe pas de liste originale ou officielle de cette société.

Maurice Hennequin, dans une note de 1974 conservées dans les archives du PFT, a essayé de classer les locomotives de la SGE. Pour ce chercheur, les n° 102 à 108 de la SGE étaient des Tubize type 1. Les n° 107 et 108 auraient roulé sur le Furnes-Dunkerque. Hennequin attribuait à cette série de 7 locomotives SGE Tubize type 1 les n° constructeur 40 à 42 de 1864 pour la Flandre Occidentale (FO) et 47 à 50 de 1865/66 pour le TL, soit ici 4 locomotives à marchandises !

Une autre note de 1977 du même chercheur, fait des SGE n° 102 à 108 des locomotives de la Cie de Tubize pour la Flandre Occidentale et le Gand-Terneuzen. C’étaient des type 1 de Tubize (type 41 EB) avec 3 couples de roues motrices (C) de 1,40 m de diamètre. Il leur attribuait les n° Tubize 40 à 42 et 47 à 50 de 1865. Il n’est donc plus question ici de locomotives TL !

Enfin, dans une note qui date également de 1977 que M. Hennequin consacra à « la création de la Société Générale d’Exploitation », il indique qu’au 01/04/1867, la SGE démarra notamment l’exploitation du Chemin de Fer de Tamines à Landen (déjà exploité par la Cie de Tubize, puis la SE depuis 1865). Elle disposa alors du matériel moteur provenant des différents réseaux repris, notamment de 9 locomotives Tubize type 1 et 2 provenant de la Cie de Tubize. On peut penser que les TL figuraient parmi elles.

On le voit, dans l’état actuel de nos connaissances, rien ne permet d’établir avec certitude qu’elles étaient les locomotives Tubize qui ont roulé pour le TL, encore moins de savoir quels étaient leurs n° constructeur. Je crois néanmoins que les 3 locomotives à marchandises de 1865 étaient des Tubize type 1. D’après un document officiel des Ateliers de Tubize, le « tableau des types Tubize », la colonne type 1 porte l’indication « F.O. Tamines Landen n° 47 à 50 ». On notera également que sur la page de couverture de la liste officielle la plus ancienne conservée (reprenant les n° 106 à 887), il est indiqué que le type 1 de Tubize correspond aux n° 47 à 50, 61 à 69, 75 à 78 et seraient à la Flandre Occidentale. Le CF de TL n’est pas mentionné !

 

Article connexe :

 

© Luc DELPORTE – 13/06/2018

Submit a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *