02/355.55.39 otp@tubize.be

Chemin de Fer Lérouville-Sedan (LS) – France

Tubize 256 de 1874 pour le LS (n° 10). Carte postale. Série 252-265, 1874-1875, voie 1.435, 1Bn2 ou 2-4-0, LS 6-19, Nord 2.802-2.815.

 

Tubize 266 de 1874 pour le LS (n° 30). Photographie d’usine, coll. Musée ‘de la Porte’ à Tubize. Série 266-270, 1874-75, voie 1.435, Dn2t ou 0-8-0T, LS 30-34.

 

Tubize 266 de 1874 pour le LS (n° 30). Photographie d’usine, coll. Musée ‘de la Porte’ à Tubize. Série 266-270, 1874-75, voie 1.435, Dn2t ou 0-8-0T, LS 30-34.

 

Plaque Tubize n°266 – 1874

 

Historique de la ligne Lérouville-Sedan sur un forum

En 1866, le gouvernement décide la construction d’une rocade présentant un intérêt économique et stratégique et destinée à relier la transversale Hirson – Longuyon à la ligne Paris – Strasbourg . La déclaration d’utilité publique intervient par le décret du 19 juin 1868 . La loi du 18 juillet 1868 autorise le gouvernement à entreprendre la construction de la ligne et précise que sa concession se fera ultérieurement . La ligne est concédée le 9 juillet 1869 à MM. André Lebon et Edouard Otlet, entrepreneurs de travaux publics à Bruxelles et à Lille agissant comme prête-noms de l’homme d’affaires belge Simon Philippart . Elle est approuvée par un décret du 21 août 1869 .La guerre de 1870-1871 empêche tout début de construction de la ligne .Par décret du 12 août 1874, la Compagnie du Chemin de Fer de Lille à Valenciennes se substitue aux concessionnaires et créé une filiale, la Compagnie du Chemin de Fer de Lérouville à Sedan ( un accord avait été passé entre la Cie de Lille à Valenciennes et les concessionnaires le 10 novembre 1873 ) .La Compagnie de l’ Est est chargée de la construction et de l’exploitation de la ligne . Par la convention du 21 mai 1874, approuvée par décret du 25 juin 1875, la Cie de l’ Est accepte d’incorporer à la nouvelle ligne la section Sedan – Pont-Maugis – Mouzon .Les travaux de construction vont s’étaler sur deux ans et la ligne est ouverte classiquement par tronçons :

  • Pont-Maugis – Rémilly-Aillicourt ( – Raucourt ) : 31 mars 1873
  • Lérouville – Verdun : 28 novembre 1874
  • Verdun – Dun-Doulcon : 22 novembre 1875
  • Dun-Doulcon – Stenay : 21 février 1876
  • Stenay – Remilly-Aillicourt : 12 août 1876 .

Suite à la faillite de la Compagnie du Chemin de Fer de Lille à Valenciennes, la ligne Lérouville – Sedan est rachetée par l’ Etat, vu son intérêt stratégique . Le 4 septembre 1879, la Compagnie de l’ Est propose d’exploiter la ligne pour le compte de l’ Etat et de mettre la ligne à double voie à ses frais . La convention du 22 octobre 1879, ratifiée par un décret du 24 octobre de la même année, accorde provisoirement l’exploitation de la ligne à la Compagnie de l’ Est .Enfin, la convention du 11 juin 1883, ratifiée par une loi du 20 novembre 1883, concède définitivement l’exploitation de la ligne à la Compagnie de l’ Est. L’exploitation est confiée avec obligation de réaliser le doublement des voies pour des impératifs stratégiques. A Lérouville, il existait un double raccordement avec la ligne Paris-Strasbourg, qui a exigé de nombreux terrassements encore visibles.

Voir la source [consulté le 06/10/2017]

 

© Luc DELPORTE – 06/10/2017.

Submit a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *