02/355.55.39 otp@tubize.be

Photographies d’usine conservées par le Musée : Album 1

Les Albums des Ateliers de Tubize

Le Musée ‘de la Porte’, Musée d’Archéologie, d’Art et d’Histoire de Tubize et sa région, conserve plusieurs albums photographiques originaux des Ateliers de Tubize.

Ils doivent vraisemblablement avoir été initiés à l’époque de la Société anonyme La Métallurgique (1880-1905).  Ces albums existaient en plusieurs exemplaires identiques.  C’est ainsi que le Musée possède deux exemplaires de l’Album 1 (que nous distinguons 1A et 1B).  Un certain nombre de photographies manquent dans chaque album, mais les deux exemplaires se complètent assez bien de sorte que les lacunes sont minimales.

 

Une page de l’Album 1 des Ateliers de Tubize. Coll. Musée ‘de la Porte’ à Tubize.

 

Description de l’Album 1

L’album est cartonné et mesure 35×35 cm.  Les pages sont numérotées.  L’album 1 contient les pages 1H à 101H.  Les pages 1H et 2H sont laissées vacantes.  Sur la couverture et sur la tranche, l’album porte le titre suivant : « H LOCOMOTIVES A VAPEUR N°1 A 101 ».

Chacune des pages présente une structure identique.  Dans le coin supérieur extérieur le n° de la page.  Au centre un titre indiquant le type de locomotive.  Sur le côté gauche figure parfois (mais rarement) le n° de commande, plus souvent l’année de celle-ci.  Sur le côté droit est indiqué l’existence de cliché sur verre ou sur bronze.  Sous la photographie figure l’indication de la Compagnie ou de l’entreprise qui a fait commande et, entre parenthèses, l’écartement de la voie.  La photographie est collée au centre de la page.  Certaines photographies portent un ou deux numéros, sans que l’on sache à quoi cela correspondait exactement. [dans notre exemple « 88 » et « n° 173 Tubize »]

 

Les photographies

L’album mélange photographies de locomotives et vues de l’intérieur de l’usine à différentes époques.  L’ordre de présentation des photographies n’est pas chronologique.  Aucune logique ne semble se dégager de leur agencement.  Je les ai donc reclassées par n° constructeur (donc chronologiquement bien qu’il puisse y avoir quelques exceptions).  Du moins pour les locomotives qu’il a été possible d’identifier avec précision (soit sur la base du n° de la plaque constructeur quand elle est lisible, soit sur la base des indications de l’album et des listes dont je dispose).  Dans quelques cas, cette identification n’a pas été possible.  Toute aide est d’ailleurs la bienvenue.

 

Locomotives identifiées :

LEGENDES

N° constructeur Tubize  / année + éventuellement n° Blanc-Misseron – éventuellement le nom de la locomotive – Initiales Compagnie + n° – éventuellement type.  Si plusieurs n° sont indiqués, le n° de la locomotive photographiée n’a pas été identifié précisément, mais elle fait partie d’un lot déterminé.  S’il n’y a qu’un seul n°, c’est que la plaque constructeur est lisible sur la photo et que la locomotive est identifiée avec précision.

 

Locomotives encore à identifier :

Il n’a malheureusement pas été possible d’identifier toutes les locomotives, malgré les indications figurant généralement dans l’album.  Certaines photos en sont dépourvues et leurs plaques constructeur ne sont pas lisibles.  Le Musée fait appel à l’aide de toute personne qui pourrait en proposer l’identification.  Merci d’avance.

 

Photographie de l’intérieur des Ateliers de Tubize :

 

© Luc DELPORTE – 24/10/2017.

Submit a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *