André Horvath revient avec une très belle exposition !

Le Musée « de la Porte », à Tubize, a l’immense plaisir d’accueillir l’artiste peintre :

ANDRE HORVATH – Artiste Tubizien

D’origine hongroise, André Horvath est né à Tubize en 1944.  Dès son plus jeune âge, il se passionne pour le dessin.

Il fait ses études supérieures à l’Académie Royale des Beaux-Arts de Bruxelles, d’où après 6 ans, il termine diplômé en arts graphiques, décoratifs et publicitaires.  A peu près au même moment la ville de Bruxelles lui décerne un premier prix en gravure.

Il entame alors son métier de graphiste en illustrant, pour une agence de publicité, tous les Grands Prix en course automobile (succédant au britannique Turner) et ses affiches font le tour de l’Europe.  Son style, à la fois direct et étudié lui fait gravir les marches de la « pub ».

Mais André Horvath ne s’arrêtera pas là ; sans doute faut-il satisfaire les clients de l’agence de publicité, c’est là une nécessité vitale, ou tout simplement alimentaire.  Cela ne suffit cependant pas à l’artiste ; à certains moments, l’art doit être aussi gratuit, au sens économique du terme, et permettre à l’artiste de se réaliser, de donner le meilleur de lui-même pour sa propre satisfaction. C’est au travers d’œuvres, comme celles que nous pouvons admirer aujourd’hui, qu’il livre sa personnalité profonde, qu’il traduit une inlassable recherche de la forme et des couleurs, qu’enfin il nous parle en un langage très personnel.

La passion d’André Horvath c’est le portrait, ce qui n’est pas une surprise, et plus particulièrement le portrait féminin… ce qui est une évidence.  Ses sujets sont traités avec une malicieuse tendresse… comme cette toute petite fille au visage éclatant de beauté enfantine… ou une sensualité qui n’exclut pas la vigueur comme ces portraits…

Passionné par le portrait, il ne dédaigne pas de se plonger dans le passé et de nous restituer cet admirable visage d’homme immortalisé par le grand peintre italien de la fin du 15ème siècle : Botticelli.

Quelques mots à propos de sa palette dont il semble utiliser toute la chaleur pour le corps humain et réserver les teintes froides pour les paysages ou les objets inanimés.

André Horvath expose de manière nationale et internationale (Hongrie, Norvège, Italie,…).  Il a dessiné la tenue du Grand Bally de la confrérie de la bière du Betchard.

Comme l’a dit le journaliste Philippe Somville : « … la peinture d’André Horvath précède celle d’un Guimard lorsque l’artiste est confronté, face à une toile vierge, au tableau nu, un très long moment de réflexion s’impose puis, il saisit le tourbillon de l’indifférence, de la solitude, du charme et d’un coup de brosses, de couteau,… ou de griffe.  Sa toile éclate. L’agressivité du peintre inflige au sujet de son œuvre, et tout en douceur s’éteint le « travail »… »

Au plaisir de vous rencontrer nombreux lors de cette très belle exposition :

– du 10 au 25 novembre 2012 inclus, du mardi au dimanche de 10h à 13h et de 14h à 18h (fermé le lundi et jours fériés)
L’artiste sera présent les samedis et dimanches de 16h à 17h30.

vernissage ce vendredi 9/11/2012 dès 19h30.

 

Télécharger l’affiche de l’exposition.


Leave a Reply