Une femme de Neandertal acquise par le Musée

Pendant plusieurs années, le Musée Gallo-romain de Tongres a présenté une exposition remarquée sur l’Homme de Neandertal.  Au centre de cette exposition, une vingtaine de mannequins en résine, présentaient Neandertal grandeur nature.  La qualité de ces reconstitutions a fait l’unanimité des visiteurs, mais aussi des spécialistes.  Lundi 9 mai 2011, ces mannequins étaient mis aux enchères dans une salle de vente bien connue d’Anvers.  C’était l’occasion rêvée pour le Musée ‘de la Porte’ de se procurer l’un de ces mannequins et de réaliser ainsi, à bon prix, l’un des projets qui tenait le plus à coeur du Conservateur : présenter Neandertal plus vrai que nature au public.

Les amateurs étaient visiblement nombreux ce lundi à Anvers.  Toutes les reconstitutions ont rapidement trouvé un acheteur.  Le choix du Musée s’était porté en priorité sur un homme taillant le silex ou sur un chasseur, mais sans succès, les enchères étant montées trop haut.  Finalement, nous avons obtenu une « femme présentant de la nourriture » (voir photo).  Tout bien réfléchi, c’est une bonne chose.  L’effet sur le visiteur est tout aussi garanti !  L’intérêt pédagogique est encore supérieur.  Et puis, cela donne une touche d’originalité supplémentaire.

Les musées qui possèdent des représentations de cette qualité ne sont pas si nombreux que cela en Europe.  Une raison de plus de se réjouir pour notre petit Musée.  Précisons que ces mannequins sont l’oeuvre du plasticien belge Dirk Claesen, l’une des rares personnes en Europe capables de réaliser des reconstitutions de cette qualité.

.

Reportage VTM sur la vente

.

image_pdfimage_print

Leave a Reply